Le vent souffle, et tourne, tourne la roue de la fortune. Favorisés un jour, écrasés le lendemain...
Gonflez vos voiles et voguez vers l'avenir.


Partagez | .
 

 Duc de Banach-Tarsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joachim de Banach-Tarsky
Licorne ébouriffée
avatarLicorne ébouriffée


Messages : 64

Passeport
Origine: Iskuria
Rang: Duc

MessageSujet: Duc de Banach-Tarsky   Lun 6 Avr - 20:52


Joachim Iney de Banach-Tarsky

bannière en 500*200
SURNOM : Je doute que ce soit une bonne idée.
GE :29
ARCHIPEL : Iskuria
ORIENTATION SEXUELLE : ♫
GROUPE : Nobles
RANG : Duc
PARTICULARITÉS : Complexé sur mes cheveux, maniaque de l’ordre et de la symétrie.

RANG PERSONNALISÉ : Licorne ébouriffée
PSEUDO/PRÉNOM : Alia
GE : Au dessus de 25, c’est indiscret ~
SEXE : Oui :3
FEAT AVATAR : Regal, Tales of Symphonia click clik
COMMENT T'ES-TU RETROUVÉ ICI : Une suite illogique d’évènements.
CODES DU RÈGLEMENT : Validé ♥

UN AVIS, UN DERNIER MOT : Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’printemps ♥

Description Morale


Passons sur les détails sans importance : je suis un noble, je respecte donc certaines caractéristiques morales liées à ceux-ci. L’élégance de pensée, l’assurance d’une supériorité évidente, des goûts raffinés aussi bien en matière de loisirs que dans la vie quotidienne. Comme tout le monde.

Encore des traits que je considère comme nécessaire à mon statut de Duc, surtout représentant de mon archipel, je sais faire preuve de tact, de subtilité et de flatterie, jamais à l'excès. Contrairement à certains, je n'hésite pas, dès que je sens que c'est possible, à être honnête. Sans pour autant servir une vérité brutale et écœurante... A nouveau, je ne fais que me plier à ce que demande mon rang.

J’ai été naïf et utopiste, plus jeune. La désillusion du retour à la réalité m’a fait dissimuler ces traits de caractère, et j’espère les avoir gommés entièrement. En tout cas, je m’y efforce, autant en me rappelant incessamment mon rang et la différence sociale entre moi et les autres, de manière parfois sèche. Qu’importe.

Si on en croyait mes domestiques, j’ai tendance à être trop exigeant. Pourtant, cela me semble parfaitement normal : je ne leur demande pas plus que ce qu’ils devraient naturellement faire, sans que j’aie à leur demander. J’ai du mal à accepter les excuses, surtout celles que je juge mauvaises - et elles le sont souvent, à mon goût - et il m’arrive de m’emporter. Je me détends lorsque tout va dans le sens où je l’ai prévu et souhaité.

L'intransigeance de mon caractère s'exprime également dans mes goûts artistiques - si j'aime un artiste, il est rare que je supporte son concurrent, et il en va de même pour de nombreux domaines - mais également dans mes positions politiques. Je suis pour le rapprochement des peuples, c'est une évidence, mais je suis persuadé, intimement, que c'est en éradiquant les Pirates des Airs que nous y arriverons : instaurer un climat de tranquillité permet de calmer les esprits… Et peut-être est-ce là que mes utopies de jeunesse ressortent : je suis persuadé que nous pourrons y arriver.

Description Physique


J’ai hérité ma taille notable - en hauteur - de ma mère, et j’ai développé une stature qui peut sembler imposante. Je n’hésite pas à mettre les deux en valeur, en choisissant mes vêtements avec soin, ceux-ci soulignant à la fois mes épaules larges et mes jambes musclées.

Il faut avouer que je ne lésine pas sur les efforts pour entretenir ma personne, appréciant de montrer aux autres une apparence irréprochable. Il y a cependant un aspect sur lequel je n’arrive pas à agir, malgré de nombreuses tentatives infructueuses. Mes cheveux.

Ils ont été courts, l’effet était terrible. J’ai testé à ma majorité, lassé d’avoir passer des heures à me laisser peigner le matin, et j’ai dû admettre que ma mère avait raison en les laissant longs. Au moins, je peux en attacher les extrémités et ils ne pointent pas - pas trop - vers le ciel de manière ridicule.

Il m’arrive de les faire tresser pour qu’ils soient moins indisciplinés, pour les conseils par exemple, mais certaines mèches refusent de s’y plier : quelques unes qui encadrent mon visage, n’ayant pas forcément toutes compris le principe de gravité, dont deux particulièrement longues, devant mes oreilles, encadrant ma mâchoire volontaire. Une frange désordonnée cache mes sourcils généralement froncés, me tombant devant les yeux : plus courtes, elles rebiquent.

Tout cela est dans les tons de bleu, aussi bien mes cheveux que mes yeux, et j’ai la peau claire. N’attendez pas un sourire pour éclairer mon expression peu amène, je les réserve à quelques rares personnes, et il est rare qu’ils atteignent les yeux...

Histoire


Tout comme Mère, la Duchesse Pran de Banach-Tarsky, je suis né sur le sol d’Iskuria. Elle était mariée au Comte Anysus d’Ehrenfest depuis de nombreuses années, mais ma naissance se fit tardivement, et celle de mon frère cadet, Johannes, fut célébrée dans notre manoir à Hyorkan dix ans plus tard.

Durant dix premières années de ma vie, je bénéficiai de l’attention de mes deux parents, ainsi que de nombre de précepteurs. Lorsque Johannes arriva, les attentions furent partagées, mais aucun de nous ne fut négligé. Et j’appris avec plaisir ce que je savais déjà à mon cadet. En somme, nous eûmes l’enfance que tout enfants de nobles devraient avoir. Et si Johannes n’avait que 6 ans lorsque j’atteignis la majorité, cela ne nous empêcha pas d’être proche.

En réalité, nous commençâmes à nous éloigner l’un de l’autre lorsque je commençai à, pour ma part, me rapprocher de Qibrilès. Sa famille, des Khamsiens, était au service de la nôtre depuis plusieurs générations, et elle avait quelques années de plus que moi. Nous nous connaissions depuis longtemps, bien sûr, mais… Avec le recul, je pourrais accuser les humeurs d’un homme tout juste fait, mais à l’époque, elle représenta rapidement tout pour moi. Je devins éperdument amoureux d’elle, et notre relation dura près d’un an dans le plus parfait des secrets. J’ignore encore maintenant si mes parents étaient dupes ou s’ils songeaient qu’il était normal que je fasse mes premières expériences. Je lui offrais tout ce qu’une femme pouvait désirer, tout ce qui était à ma portée. J’étais bien le seul à ignorer où cela me mènerait…

Je n’avais pas encore 18 ans lorsque Qibrilès m’annonça qu’elle pensait être enceinte. L’idée que l’enfant ne fut pas de moi ne m’effleura même pas l’esprit, et je sentis la joie me transporter. Quoi de plus beau que savoir que le fruit de notre amour grandissait en elle ? Je n’avais aucune illusion sur la place normale des Khamsiens dans la société, tout comme je la trouvais juste et adaptée. Mais elle… Elle était plus que ça. Je parlai à mes parents de mes projets avec elle et… Je savais qu’ils n’allaient pas apprécier, mais je ne m’attendais pas à une telle colère. Ils n’imaginaient pas que j’étais allé aussi loin avec Qibrilès et décidèrent de prendre l’affaire en main, même si j’insistais sur le fait de, à défaut de l’épouser, pouvoir la garder à mes côtés et élever l’enfant sans rougir de son linéage…

D’après ma mère, la coïncidence avec le fait qu’ils songent à offrir Qibrilès pour assurer une alliance et  sa grossesse était plus que suspecte. Elle ne mit pas longtemps à comprendre que la Khamsienne simulait la grossesse et, en découvrant tout ce que j’avais déjà fait pour elle… Elle ne mit pas longtemps à décider, avant même de m’expliquer, qu’une telle Khamsienne n’avait pas de place dans notre demeure - ni même là où elle avait prévu de l’envoyer. Ce fut lorsqu’elle m’expliqua le pot-aux-roses qu’elle m’annonça également qu’elle avait fait éliminer Qibrilès. L’incident était clos, et je n’eus plus le droit de reparler de la jeune femme. Je mis du temps à me remettre, mais je compris mes erreurs et me focalisai sur mon futur rôle.

Je pris la suite de Mère à mes 26 ans, parfaitement préparé pour cela. Cela faisait plusieurs années que mon prédécesseur habituait le conseil d’Iskuria à mon arrivée prochaine : étant donné qu’elle était représentante de notre Archipel, il n’était pas dans ses projets pour moi qu’une autre famille ait ce poste. Je n’ai que peu - nous n’en avons pas réellement parlé, mais c’est ce que j’ai toujours supposé, Mère étant rompue au jeu de la noblesse - participé aux tractations et négociations précédant mon élection. Mes positions par rapport à la piraterie achevèrent de m’assurer quelques appuis suffisants pour passer l’élection. Sans que ce soit une majorité écrasante, mais.. Qu’importe ?

Bien qu’elle se soit ensuite retirée à Hyorkan avec son époux, pour finir l’éducation de mon frère, Pran n’hésita pas à me conseiller, autant de fois qu’elle le jugea nécessaire, la première année où je fis mes pas au sein du conseil. Je me permis ensuite de lui faire remarquer que j’étais assez à l’aise pour me débrouiller seul.

Au conseil des Guides, à peine un an après mon élection, nous fûmes rejoints pas Vaelhenyan de Xerfyndall, un tout jeune noble aux idées, lui aussi, bien arrêtées. Je fus douloureusement surpris de retrouver dans les traits de son visage ceux de Qibrilès. Nos idées n’étaient pas similaires, loin de là. Ce n’était pas pour cela que je le détestais, loin de là… Pour ma part, je le respectais autant que sa ressemblance avec Qibrilès me troublait, mais ce n’était pas pour cela que j’allais me ranger à ses idées...


Pouvoirs



  • Nature - Drain : Comme certains végétaux, je peux en entrant en contact avec quelqu’un drainer son énergie.
  • Esprit (soin) - Purge : j'ai le pouvoir de purger l'organisme de quelqu'un que je touche de tout ce qui pourrait le polluer. Poisons, drogues, alcool, mais également tout ce qui est bactéries ou virus, bien que ceux-ci me demandent beaucoup plus d'énergie et d'efforts.

Crédit fiche : Celiwyr, Sephyrias


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit des Vents
Maître du Jeu
avatarMaître du Jeu


Messages : 171

MessageSujet: Re: Duc de Banach-Tarsky   Lun 6 Avr - 21:03

Salut à toi, et bienvenue sous ces cieux... une fois de plus ~

Nous n'avons, comme toujours, rien à redire à ta fiche, aussi agréable à lire que ton personnage est intéressant et original.

Tu as donc notre approbation pour prendre ton envol, à la rencontre de ton destin.
N'oublie pas d'activer et de remplir ton passeport dans ton profil.

Que les Vents te soient favorables ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sephyrias.forumactif.org
 

Duc de Banach-Tarsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sephyrias :: Prologue :: Registres :: Présentations :: Présentations authentifiées-