Le vent souffle, et tourne, tourne la roue de la fortune. Favorisés un jour, écrasés le lendemain...
Gonflez vos voiles et voguez vers l'avenir.


Partagez | .
 

 Sheyan Akhalnë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sheyan Akhalnë
La Révolution dans le Sang
avatarLa Révolution dans le Sang


Messages : 63

Passeport
Origine: Sferniza
Rang: Capitaine du Spectre vengeur

MessageSujet: Sheyan Akhalnë   Mar 26 Jan - 13:51


Sheyan Akhalnë

bannière en 500*200
SURNOM : l'Hydre de Sang (auto-proclamé)
ÂGE : 34 ans
ARCHIPEL : Sferniza
ORIENTATION SEXUELLE : Ce qui lui fait envie !
GROUPE : Pirate
RANG : Capitaine du Spectre vengeur
PARTICULARITÉS : Il est connu pour la férocité de ses abordages, et le fait qu'il n'y a que très peu de survivants à chaque fois. Son drapeau représente une hydre rouge sang, sur fond noir.

RANG PERSONNALISÉ : La Révolution dans le Sang
PSEUDO/PRÉNOM : Alice/Loupiotte
ÂGE : 23 ans
SEXE : Alice, c'est masculin. Si si.
FEAT AVATAR : Jacques de Silfos, par Lehanan (www)
COMMENT T'ES-TU RETROUVÉ ICI : J'ai trébuché... ?
CODES DU RÈGLEMENT : Validé !
UN AVIS, UN DERNIER MOT : Blah.

Description Morale

Rarement des frères ont été aussi différents que Sheyan et Xanerh, et aussi proches à la fois. Une chose est certaine, ils offrent un contraste remarquable l'un avec l'autre. Si le plus âgé des deux est calme, plutôt silencieux et toujours sérieux, même lorsqu'il s'essaye à l'humour, son cadet, lui, s'enthousiasme facilement, dès lors qu'une idée a la chance de lui plaire. Les siennes, le plus souvent, mais il lui arrive aussi qu'elles viennent d'une autre personne.

A le voir, avec sa joie de vivre et son rire facile, il est bien difficile d'imaginer qu'il est un capitaine pirate renommé pour sa férocité. Et pourtant, mieux vaut ne pas faire partie de l'équipage d'un navire qui vient de succomber à son attaque. Tous ne meurent pas - à l'exception, bien sûr, des nobles qu'il hait passionnément - mais ils ne doivent pas s'attendre à la moindre compassion de sa part. S'ils ont de la chance, ils se retrouveront sur un petit canot de sauvetage, avec l'espoir d'atteindre une île proche.

Son caractère entêté et ambitieux cause beaucoup de soucis à Xanerh, bien plus pragmatique que son cadet. Le plus âgé des deux déploie donc toutes ses capacités de manipulateurs pour permettre à son petit frère de mener ses plans à bien, le jugeant trop déconnecté des réalités pour s'en sortir seul. Il s'est en effet dévoué à la protection de son petit frère, et son sens des responsabilités, déjà bien développé, ne fait que redoubler lorsque cela concerne celui-ci.

Même dans leurs principales occupations, la différence entre les deux frères est évidente. Alors que Xanerh se concentre principalement sur la confection et la peinture de petites statuettes d'argile, Sheyan s'éparpille entre la lecture, l'escrime - et le tir, accessoirement, mais c'est une activité moins exaltante - la boisson et l'escalade dans les cordages et les mâts de son navire. Et pourtant, le capitaine cabotin et le second silencieux s'entendent à merveille.

Description Physique


Sheyan est beau. Du moins, il en est persuadé, et cela ressort sur son allure. Il prend grand soin de sa chevelure châtain clair aux reflets roux, la coiffant chaque matin pour qu'elle conserve ses belles boucles. En dépit de sa vie presque exclusivement sur un bateau, il tient à rester propre et se lave une à deux fois par jour. Cela lui arrive d'ailleurs de dire que son pire souvenir sont les moments où ils devaient se rationner en eau... Dans ces cas-là, il met un peu plus du parfum qu'il utilise habituellement avec discrétion.

De même au niveau des vêtements. Sa garde-robe, relativement fournie, ne comporte presque que des vêtements raffinés. Ses chemises, par exemple, ont des bandes de dentelles au niveau du col et des poignets. Bien sûr, il a un bon nombre d'ensembles où le côté pratique prime sur l'esthétique, pour la navigation. Mais même ceux-là ont un certain raffinement : les décorations vont être moins omniprésentes, mais elles n'auront pas disparu pour autant.

Il apprécie grandement la musculature qu'il a développée avec la vie navale, qui lui donne l'impression de compenser sa taille moyenne - donc tout sauf remarquable. Parfois, il lui arrive de couler un regard jaloux à Xanerh, sa grande taille et son charisme assuré. Mais il l'apprécie trop pour s'appesantir sur cette sensation, et retourne s'occuper de lui.

Son frère l'a parfois surpris devant un miroir, à s'entraîner à charger son regard bleu-gris d'intensité et de profondeur. Pourtant, même s'il lui arrive de se montrer charmeur avec les gens qui lui plaisent, il agit ainsi surtout parce qu'il aime donner cette image de lui, qu'il aime s'imaginer ainsi. La possibilité de jouer les don juan n'est qu'un bonus, en somme. Un bonus acceptable, mais qui n'est pas le moteur qui le pousse à agir.

Histoire

Fut un temps, le nom de la famille Akhalnë était connu dans tout l'archipel de Sferniza - et même au delà. Les poteries qui sortaient de leurs ateliers étaient très prisées de la haute société, et la famille se fit une belle fortune en les vendant à bon prix. A force de côtoyer les familles nobles qui se fournissaient chez eux, ils se mirent à les envier, à chercher à les imiter, pour ne plus se sentir inférieurs par rapport à eux.

Les générations se succédèrent ainsi, alors que le commerce de la famille restait florissant et leur assurait un bon train de vie. A l'époque qui nous intéresse, le chef de famille donna naissance à son premier fils peu de temps après son mariage. Suffisamment peu de temps pour que des rumeurs circulent sur la paternité de l'enfant en question. Et si ce n'était pas un enfant illégitime, en tout cas avait-il certainement été conçu avant le mariage de ses parents. La famille fit front, en dépit de toutes les rumeurs, et Xanerh naquit.

Si nul ne lui en parla précisément, il sentit rapidement qu'il y avait une tension dans la maison. A moins qu'un des employés de maison qui venait faire le ménage ou servir - pour leur donner l'illusion d'avoir des domestiques - ne lui raconte les ragots que sa naissance avait suscité. Certains suggérèrent que ce fut ce qui lui donna son caractère sérieux et renfermé. Comme s'il essayait, par son attitude, de compenser les désagréments que ses parents avaient dû affronter.

En effet, la situation ne s'était pas améliorée avec les années : la maîtresse de maison n'avait toujours pas donné de deuxième enfant à la famille. Et les voisins et rivaux des Akhalnë commencèrent à murmurer que c'était bien la preuve qu'elle avait conçu Xanerh avec un autre homme que celui qu'elle avait épousé. En dépit des efforts du couple, désireux de faire taire les racontars, il leur fallut attendre six ans avant que son ventre ne s'arrondisse.

Mais cela arriva finalement, et Xanerh se vit délaissé par ses parents, qui se focalisaient sur la grossesse de sa mère. Si, au début, le jeune enfant se mit à bouder et à se montrer plus tapageur pour attirer leur attention, il se calma lorsque sa mère le prit à part pour lui parler longuement du petit frère ou de la petite sœur qu'il aurait. Elle lui expliqua que son arrivée résoudrait les problèmes de la famille et apaiserait les tensions.

Xanerh souhaitait depuis longtemps que la situation redevienne normale - ou plutôt ce qu'il imaginait être une situation normale - et il reprit son attitude sage et réservée. Pour que ses parents s'occupent un peu de lui, il se focalisa sur son pouvoir primaire : savoir générer de l'argile, pour l'héritier d'une famille de marchands de poteries, cela pouvait être utile, et sa famille serait fière de lui.

Malheureusement, les choses ne tournèrent pas ainsi. Lorsque son frère naquit, il s'était installé dans le couloir pour attendre qu'on l'autorise à entrer dans la chambre. La sage-femme sortit avec le bébé, et il aperçut, à l'intérieur, son père effondré, en pleurs, à genoux devant le lit où, certainement, sa mère était allongée. Sur le moment, il ne comprit pas. Ce ne fut qu'ensuite qu'on lui expliqua ce qui s'était passé, qu'il ne la reverrait jamais. Son père était trop effondré pour y penser, aussi fut-ce lui qui trouva le nom de son petit frère. Sheyan.

L'enfant grandit dans une famille où tout le monde le choyait. Son père l'adorait, y retrouvant le visage de la femme qu'il avait aimé. Son grand frère l'aidait et avait toujours du temps à lui consacrer. Et son sourire lui attirait la sympathie des "serviteurs", qui le chouchoutaient tant qu'ils le pouvaient. En outre, sa venue avait effectivement mis fin à la plupart des rumeurs sur la paternité de Xanerh.

Leur adolescence se passa sans trop d'événement marquant, jusqu'à un jour qui devait, littéralement, changer sa vie. Leur vie. Leur père ne les avait pas tenus au courant, mais les affaires se portaient de moins en moins bien. Les ventes de poteries baissaient progressivement, notamment à cause de l'émergence d'une autre maison de fabricants de poterie. Des nobles. Chez qui les autres nobles préféraient se fournir.

Et à cause de cela, et d'un mois particulièrement malheureux - l'un de leurs entrepôts avait pris feu, et le toit, en s'effondrant, avait brisé tout le stock - ils étaient ruinés. Le chef de famille leur expliqua cela, le visage grave, avant d'ajouter qu'il leur donnait sa bénédiction et qu'il espérait qu'ils aient une vie meilleur que la sienne. Alors qu'ils sortaient, à peine la porte refermée derrière eux, ils entendirent un coup de feu.

Le visage grave, Xanerh retint Sheyan qui voulait revenir en arrière, et l'entraîna ailleurs dans la maison. Une fois installés au salon, ils restèrent un moment silencieux, se regardant l'un l'autre. Le plus jeune n'avait jamais eu l'air aussi sombre et sérieux, et sa voix tremblait légèrement lorsqu'il se mit à parler.

C'était à cause des nobles que leur père avait été ruiné, et avait préféré se tuer pour ne pas avoir à affronter le déshonneur. Et eux-mêmes n'avaient plus rien. Ils pouvaient être certains que le lendemain, les créanciers viendraient s'emparer de tous leurs biens. Ils seraient la risée de la ville et mourraient dans la pauvreté.

Xanerh voulut le réconforter, lui redonner de l'espoir mais, pour une fois, son cadet lui coupa purement et simplement la parole. Ses yeux avaient un éclat dur et déterminé que son grand frère lui avait rarement vu, et la colère plissait ses lèvres en un rictus entêté.

Les nobles étaient la cause de tout cela. Les nobles étaient responsables, depuis le début. Et plutôt que d'attendre d'être montré du doigt et méprisé, il allait prendre les devants. Il allait lutter contre eux, leur faire payer ce qu'ils avaient fait. Et pour cela, il allait s'engager dans la piraterie, car c'était le seul endroit que l'aristocratie n'avait pas gangréné.

Face au choc de son aîné, il se leva, le saluant, et partit de la maison, laissant son frère stupéfait. Il se rendit dans la capitale, puis au niveau du port, examinant les navires en essayant de deviner quels navires pouvaient appartenir à des pirates. Finalement, alors que le soir tombait, il se rendit dans la taverne la plus populaire qu'il put repérer, songeant que les pirates devaient chercher à ne pas se faire repérer par d'honnêtes gens et qu'ici, ils se fondraient davantage dans la masse.

Plein d'assurance, il lança, sans peur, à la cantonade qu'il voulait devenir pirate. Une tablée se mit à rire, et il se tourna vers elle, et principalement vers l'homme qui semblait siéger à la tête de celle-ci. Ce dernier lui proposa d'ailleurs de le prendre sur son bateau, expliquant que cela distrairait ses hommes de faire des paris sur le temps qu'il tiendrait à récurer le pont.

Sheyan serra les poings, n'appréciant que peu la plaisanterie, et la situation aurait certainement dégénéré si quelqu'un n'était pas entré à ce moment-là pour le rejoindre : son grand frère, en habits de voyage, un sac sur l'épaule. Calmement, il tira son arme et abattit l'homme qui venait de parler, avant de se tourner vers ses camarades, auxquels il déclara qu'ils avaient le choix entre les suivre sur le navire du mort, qui appartenait à présent à son frère, ou partir où ils voulaient dans la ville. En outre, ils devaient faire vite, puisque la garde ne tarderait pas à arriver.

Si l'arme dans la main de l'homme découragea l'équipage de se moquer trop ouvertement de lui, ils ne mirent pas bien longtemps avant de se lever, haussant les épaules et faisant remarquer qu'ils n'avaient qu'à partir avec leur navire. Ils se dirigeaient vers la porte, sous le regard déçu et inquiet de Sheyan, lorsque son grand frère les arrêta d'une voix autoritaire. Il leur fit comprendre, en quelques phrases appuyées par le bruit de pièces que fit son sac lorsqu'il le remua, qu'ils y trouveraient aussi une compensation pécuniaire.

L'hésitation des hommes fut clairement visible, alors qu'ils les fixaient tour à tour. Mais finalement, l'un d'eux fit volte-face et rejoignit les deux frères sans un mot, suivi de quelques autres. Ceux que l'ancien capitaine ne portait pas dans son cœur. La majorité l'imita progressivement, et les quelques uns qui restaient finirent par quitter la taverne, furieux. Que ce soit l'appât du gain, le respect pour l'aplomb de Xanerh ou la crainte que, aussi nombreux qu'ils soient, leur parole n'ait aucune chance de tenir face à celle de deux personnes visiblement de bonne famille, la majorité céda, au moins sur le moment.

Quelques heures plus tard, ils s'écartaient de l'archipel sur le navire récupéré. Même s'ils s'appuyaient surtout sur ceux qui étaient devenus leurs hommes pour le manoeuvrer, ils avaient appris les bases de la navigation auprès de leur famille et n'étaient ni trop perdus, ni trop ridicules. Les deux frères n'eurent pas réellement l'occasion de se parler dans les jours suivants, trop occupés à s'assurer que l'équipage ne les trahirait pas. Mais leur ancien capitaine n'était pas assez apprécié pour qu'ils se plaignent réellement du changement de pouvoir - en dehors de son ancien second, qui aurait voulu reprendre la place, mais Xanerh le fit rapidement passer par dessus bord.

Le sac que l'aîné avait pris avec lui contenait, outre les pièces qui avaient servies à acheter les pirates, l'essentiel des richesses de la famille - de celles qui pouvaient se transporter facilement, en tout cas. Cela leur permit de s'attirer un peu plus la sympathie de l'équipage, en faisant réparer et améliorer le bateau, qui fut renommé pour l'occasion, et de ne manquer de rien jusqu'à ce qu'ils se sentent assez expérimentés pour attaquer leur premier navire.

Ils se firent rapidement à cette vie, et leur attitude implacable envers l'équipage des bateaux qu'ils capturaient leur fit bientôt une réputation de pirates dangereux et sanguinaires. Ou plus exactement, cela donna cette réputation à Sheyan. Xanerh n'était que son second et ne se mettait pas particulièrement en avant, contrairement à son petit frère, qui était parfaitement satisfait de la tournure des événements - à partir du moment où il s'était habitué à la vie en plein ciel et aux combats réels.

Lorsque le projet d'unir le plus de pirates possibles contre les nobles commença à émerger, Sheyan fut l'un des premiers capitaines à s'y rallier et y participer activement. Cela correspondait exactement à ses aspirations personnelles, et l'idée lui plaisait énormément. A partir de ce jour, il cibla autant que possible les navires des nobles, et une chose était sure : il n'en laissa jamais un seul repartir vivant après l'avoir fait prisonnier.

Pouvoirs

-Tremblement de terre : Sheyan peut faire trembler la terre dans un rayon d'un ou deux mètres autour de lui. Rien de bien dangereux ou violents, mais les tremblements peuvent faire perdre l'équilibre à quelqu'un s'il les fait au bon moment... Bien évidemment, il peut agir sur leur intensité, mais il se fatigue bien trop vite pour que cela devienne dangereux en tant que tel.

-Volute de délire : Sheyan souffle une fumée empoisonnée qui embrouille les sens de celui qui la respire, le faisant entrer dans un état enragé. Perturbant ses perceptions, comme la vue ou l'ouïe, sans pour autant créer de réelles hallucinations, elle excite son agressivité et sa violence. Sheyan s'en sert à la fois pour semer le désordre chez ses ennemis et pour exciter l'ardeur au combat de certains de ses hommes, en jouant habilement avec la densité de la fumée pour produire différents effets.

Xanerh:
 
Crédit fiche : Celiwyr, Sephyrias


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim de Banach-Tarsky
Licorne ébouriffée
avatarLicorne ébouriffée


Messages : 64

Passeport
Origine: Iskuria
Rang: Duc

MessageSujet: Re: Sheyan Akhalnë   Mar 26 Jan - 13:52

Bienvenue ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit des Vents
Maître du Jeu
avatarMaître du Jeu


Messages : 171

MessageSujet: Re: Sheyan Akhalnë   Mar 26 Jan - 18:48

Bonjour, et re-bienvenue sur le forum !
J'aime beaucoup ton (tes, ahah) personnages, et j'ai hâte de les voir en jeu ! ♥

Tu as notre approbation pour prendre ton envol, à la rencontre de ton destin.
En plus t'as déjà tout rempli ton passeport comme il faut, brave petit.

Que les Vents te soient favorables ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sephyrias.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sheyan Akhalnë   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sheyan Akhalnë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sephyrias :: Prologue :: Registres :: Présentations :: Présentations authentifiées-